dominique voynet



  1. Répondre toujours mieux à votre soif de participation ! Mon édito dans le journal « Tous Montreuil » du 9 octobre 2012

    Editorial pour le numéro 83 du journal « Tous Montreuil » du 9 au 22 octobre 2012  Il fut un temps où c’est le préfet, et non le maire, qui disposait du réel pouvoir de décision, dans des domaines dont nous considérons aujourd’hui qu’ils relèvent des compétences et de l’autorité locales. Avec la décentralisation, qui a confié aux collectivités des responsabilités de plus en plus consistantes, la décision s’est faite moins lointaine. Petit à petit, les élus ont appris à s’appuyer sur les citoyens pour la bâtir et… pour l’évaluer. …

    Lire la suite
  2. Voeux 2012 de Dominique Voynet et de l’équipe Municipale de Montreuil le 10 janvier 2012

    A toutes et à tous, je souhaite une excellente année 2012. Une année pour poursuivre le changement à Montreuil et pour l’engager en France. Une année électorale bien entendu, durant laquelle les Montreuillois doivent avoir droit à un débat serein et respectueux des convictions de chacun. Une année, je l’espère, de la concorde retrouvée en Europe, cette Europe bien sûr imparfaite mais qui nous a permis de vivre en paix avec nos voisins depuis plus de 60 ans. Une année sous le signe de l’égalité entre les hommes dans le monde, et du respect de leurs différences. Une année aussi, souhaitons-le, pour nourrir les élans démocratiques et de liberté qui ont fait se lever les peuples en 2011… …

    Lire la suite
  3. Décès de Roger Belbéoc’h

    J’ai appris avec tristesse le dècès, le 27 décembre dernier, de Roger Belbéoc’h. Il était un militant antinucléaire que la conviction qu’il déployait à convaincre de l’urgence de sortir de l’impasse paraissait ne jamais épuiser. Un scientifique qui, jamais, n’avait perdu de vue le mot de Rabelais selon lequel \ »science sans conscience n’est que ruine de l’âme\ ». Pressé de nous alerter, nous ses contemporains, des risques que fait peser sur notre présent et notre avenir la poursuite de l’aventure nucléaire, il ne comptait rien de son temps ni de ses efforts à analyser et contredire, point par point et jamais l’un sans l’autre, les mensonges répétés de l’industrie électronucléaire. …

    Lire la suite
  4. Les écologistes, le nucléaire et le plat de lentilles

    Tribune dans Libération du 30 novembre 2011 La messe est dite. Les écologistes auraient, selon divers commentaires, troqué leurs convictions contre des circonscriptions, leur vertu indignée contre des sièges de députés. Hier désintéressés, les voilà d’un coup transformés en politiciens sans foi ni principe. L’argument ? Dans l’accord conclu entre les socialistes et les écologistes ne figureraient pas la sortie du nucléaire et l’abandon de l’EPR de Flamanville (Manche). Examinons donc, sereinement, cette interprétation des choses. …

    Lire la suite
  5. « L’écologie, évolution ou révolution »

    Discours prononcé le 31 août 2011 lors des 28èmes Universités d’été d’Andorre   Pour commencer, j’ai eu envie de vous lire quelques phrases du dernier roman de Jonathan FRANZEN, un auteur américain, observateur assez précieux de la vie contemporaine. Il a eu l’honneur de faire la couverture de Time que seuls NABOKOV, JOYCE, STALINGER avaient eu avant lui et Time parle de lui comme d’un « grand écrivain américain ». la thèse de son dernier roman, Freedom, comme celle du précédent, qui s’appelait Les Corrections et qui est paru quelques jours à peine après le 11 septembre 2001, c’est que nous éprouvons d’énormes difficultés à faire usage d’une liberté presque illimitée. Loin du corset des religions, des rapports de classe ou des modèles hérités du siècle passé, nous éprouvons une sorte de vertige devant l’ensemble des possibles. …

    Lire la suite